Hautes technologies, énergies vertes et de nombreux contacts

Mission commerciale en Chine

Vanessa Picotte vanessa.picotte@tc.tc Publié le 20 novembre 2015

Le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc; le maire de Montréal Denis Coderre; et le maire de Varennes Martin Damphousse.

©Photo: Gracieuseté - Ville de Varennes

AFFAIRES. Le maire de Varennes est revenu enchanté de sa mission commerciale en Chine, organisée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, lui qui a visité Hong Kong, Yixing et Shanghai.

«J'ai participé à la mission avec le groupe Écotech Québec, dont je suis membre du conseil d'administration, explique Martin Damphousse. La mission d'Échotech était davantage en lien avec les énergies vertes, et Varennes est extrêmement sensible à tout ce qui passe dans ce domaine.»

Le maire a d'abord entrepris sa mission en participant à l'événement Eco Expo Asia, un congrès mondial sur les énergies vertes.

«J'ai pu voir ce que l'Asie offre dans le domaine des énergies renouvelables. Nous connaissons le niveau de pollution des très grandes villes chinoises; elles ont pris l'engagement de s'y attaquer sérieusement, mentionne-t-il. Parallèlement, Écotech et de nombreuses entreprises québécoises ont des technologies qui ont fait leur preuve et qui pourraient devenir un exemple d'exportation vers la Chine de nos technologies.»

Des contacts pour Varennes?

Arrivée à Shanghai, la délégation du maire de Montréal Denis Coderre et celle d'Écotech Québec se jumelaient. En tout, neuf ententes ont été signées entre des entreprises et institutions de la métropole et des partenaires chinois.

«Non seulement les relations sont importantes, mais le développement futur prendra énormément de place entre le Canada et la Chine, affirme Martin Damphousse. Nous importons de la Chine près de 10 G$ de biens annuellement et nous en exportons seulement 2 G$. Étant donné que la Chine se transformera de plus en plus en un pays importateur – avec sa population de 1,4 milliard –, les Chinois vont consommer de plus en plus.»

«M. Coderre est un vrai TGV du développement et des relations internationales! Les gens souhaitent le rencontrer; je l'ai vu de mes propres yeux.

- Martin Damphousse

Même si aucune entente n'a encore été signée entre l'entreprise MITC Holdings et le Groupe Robert pour l'achat d'un terrain dans le parc industriel Novoparc, M. Damphousse a tout de même remarqué l'intérêt des entreprises chinoises pour le projet de centre commercial international en terrain varennois.

«Il y a plein d'entreprises chinoises et d'homme d'affaires qui étaient au courant de ce qui se passe à Yiwu et du projet à Varennes. Ils voulaient en savoir davantage et ils avaient beaucoup d'intérêts. Plusieurs hommes d'affaires chinois qui développent actuellement au Québec ont dans leurs cartes d'autres projets de développement. Il est clair, puisque j'ai eu le privilège de rencontrer ces gens-là, qu'ils vont avoir envie de venir visiter Varennes pour y voir le potentiel», lance Martin Damphousse, ajoutant que le conseil de Varennes souhaite que le projet de centre international de commerce se concrétise.

 

En manchette

Le Fleuve à vélo reprend du service

NAVETTE. Pour une 3e année consécutive, les villes de Repentigny et Varennes et l'arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles offrent aux résidents la possibilité de sillonner le Saint-Laurent avec une navette fluviale, qui sera en fonction jusqu'au 5 septembre.

Hautes technologies, énergies vertes et de nombreux contacts

Mission commerciale en Chine

Vanessa Picotte vanessa.picotte@tc.tc Publié le 20 novembre 2015

Le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc; le maire de Montréal Denis Coderre; et le maire de Varennes Martin Damphousse.

©Photo: Gracieuseté - Ville de Varennes


AFFAIRES. Le maire de Varennes est revenu enchanté de sa mission commerciale en Chine, organisée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, lui qui a visité Hong Kong, Yixing et Shanghai.

«J'ai participé à la mission avec le groupe Écotech Québec, dont je suis membre du conseil d'administration, explique Martin Damphousse. La mission d'Échotech était davantage en lien avec les énergies vertes, et Varennes est extrêmement sensible à tout ce qui passe dans ce domaine.»

Le maire a d'abord entrepris sa mission en participant à l'événement Eco Expo Asia, un congrès mondial sur les énergies vertes.

«J'ai pu voir ce que l'Asie offre dans le domaine des énergies renouvelables. Nous connaissons le niveau de pollution des très grandes villes chinoises; elles ont pris l'engagement de s'y attaquer sérieusement, mentionne-t-il. Parallèlement, Écotech et de nombreuses entreprises québécoises ont des technologies qui ont fait leur preuve et qui pourraient devenir un exemple d'exportation vers la Chine de nos technologies.»

Des contacts pour Varennes?

Arrivée à Shanghai, la délégation du maire de Montréal Denis Coderre et celle d'Écotech Québec se jumelaient. En tout, neuf ententes ont été signées entre des entreprises et institutions de la métropole et des partenaires chinois.

«Non seulement les relations sont importantes, mais le développement futur prendra énormément de place entre le Canada et la Chine, affirme Martin Damphousse. Nous importons de la Chine près de 10 G$ de biens annuellement et nous en exportons seulement 2 G$. Étant donné que la Chine se transformera de plus en plus en un pays importateur – avec sa population de 1,4 milliard –, les Chinois vont consommer de plus en plus.»

«M. Coderre est un vrai TGV du développement et des relations internationales! Les gens souhaitent le rencontrer; je l'ai vu de mes propres yeux.

- Martin Damphousse

Même si aucune entente n'a encore été signée entre l'entreprise MITC Holdings et le Groupe Robert pour l'achat d'un terrain dans le parc industriel Novoparc, M. Damphousse a tout de même remarqué l'intérêt des entreprises chinoises pour le projet de centre commercial international en terrain varennois.

«Il y a plein d'entreprises chinoises et d'homme d'affaires qui étaient au courant de ce qui se passe à Yiwu et du projet à Varennes. Ils voulaient en savoir davantage et ils avaient beaucoup d'intérêts. Plusieurs hommes d'affaires chinois qui développent actuellement au Québec ont dans leurs cartes d'autres projets de développement. Il est clair, puisque j'ai eu le privilège de rencontrer ces gens-là, qu'ils vont avoir envie de venir visiter Varennes pour y voir le potentiel», lance Martin Damphousse, ajoutant que le conseil de Varennes souhaite que le projet de centre international de commerce se concrétise.