Mariage heureux entre l'art et les affaires

Première édition de Les Essais

Annick Oligny annick.oligny@tc.tc Publié le 9 décembre 2015

L'artiste multidisciplinaire Josée Bissonnette a charmé les panélistes lors de la 1re édition de l'événement Les Essais.

©Photo: TC Media – Annick Oligny

Trouver un concept artistique qui plait au milieu des affaires peut à prime abord sembler complexe. Pourtant, c'est la démarche que neuf artistes de Boucherville se sont imposée afin de prendre part à la 1re édition de l'événement Les Essais, présenté au Café centre d'art le 20 novembre.

Devant un panel de quatre entrepreneurs de la région concernés par le milieu de l'art, Charles Desmarteau, Michael D'Souza, Michel Lemire et Manon Ouellet, les artistes de différentes disciplines ont présenté un projet qui pourrait interpelle le milieu des affaires, soit pour des activités de team building ou pour créer une œuvre qui marque un événement important pour l'entreprise. Chaque artiste avait droit à cinq minutes de présentation avant de recevoir les commentaires des panélistes et de l'audience.

Propulsé par la Ville de Boucherville, le but de l'exercice était de donner la chance aux artistes et aux personnalités du secteur privé d'établir conjointement leurs besoins et leurs objectifs, ce qui pourrait transformer un «essai» en projet.

L'artiste Alain Daignault proposait des murales, des tableaux, ou des sculptures à l'image d'une activité ou de la vocation de l'entreprise. Il a présenté une œuvre représentant un groupe de cyclistes en 3 dimensions.

«Je pense au futur complexe sportif de Boucherville, il serait intéressant de créer une œuvre représentative pour l'occasion», a indiqué M. Daignault.

La panéliste Manon Ouellet y a tout de suite vu une opportunité de représenter l'image d'un organisme dont l'activité de financement serait un tour cycliste. L'idée était lancée.

Michel Lemire, qui travaille dans le textile, a accroché sur la dimension 3D de l'artiste et lui a même proposé de s'asseoir afin de travailler sur un projet commun de panneaux acoustiques.

Une autre artiste, Josée Bissonnette, proposait de visiter les entreprises afin de donner des ateliers de création aux employés, en utilisant des matériaux destinés au recyclage.

Enthousiastes à l'idée proposée, certains panélistes étaient prêts à signer un contrat avec elle sur-le-champ.

Les citoyens qui souhaitent découvrir Les Essais peuvent le faire d'ici le 24 janvier, à la galerie du Café centre d'art.

En manchette

À 68 ans, Richard Bouthillier se qualifie pour le Marathon de Boston

EXPLOIT. Lors du Marathon SSQ de Longueuil, Richard Bouthillier, qui prenait part à son premier marathon à vie, a obtenu sa qualification pour le Marathon de Boston, deux ans seulement après avoir intégré la course à pied à son mode de vie. Avec un temps de 4h 2min, le membre du Club de course Les Courailleux de Boucherville aura la chance d'être sur la ligne de départ du plus vieux marathon annuel au monde, tout ça à l'âge de 68 ans.

Mariage heureux entre l'art et les affaires

Première édition de Les Essais

Annick Oligny annick.oligny@tc.tc Publié le 9 décembre 2015

L'artiste multidisciplinaire Josée Bissonnette a charmé les panélistes lors de la 1re édition de l'événement Les Essais.

©Photo: TC Media – Annick Oligny


Trouver un concept artistique qui plait au milieu des affaires peut à prime abord sembler complexe. Pourtant, c'est la démarche que neuf artistes de Boucherville se sont imposée afin de prendre part à la 1re édition de l'événement Les Essais, présenté au Café centre d'art le 20 novembre.

Devant un panel de quatre entrepreneurs de la région concernés par le milieu de l'art, Charles Desmarteau, Michael D'Souza, Michel Lemire et Manon Ouellet, les artistes de différentes disciplines ont présenté un projet qui pourrait interpelle le milieu des affaires, soit pour des activités de team building ou pour créer une œuvre qui marque un événement important pour l'entreprise. Chaque artiste avait droit à cinq minutes de présentation avant de recevoir les commentaires des panélistes et de l'audience.

Propulsé par la Ville de Boucherville, le but de l'exercice était de donner la chance aux artistes et aux personnalités du secteur privé d'établir conjointement leurs besoins et leurs objectifs, ce qui pourrait transformer un «essai» en projet.

L'artiste Alain Daignault proposait des murales, des tableaux, ou des sculptures à l'image d'une activité ou de la vocation de l'entreprise. Il a présenté une œuvre représentant un groupe de cyclistes en 3 dimensions.

«Je pense au futur complexe sportif de Boucherville, il serait intéressant de créer une œuvre représentative pour l'occasion», a indiqué M. Daignault.

La panéliste Manon Ouellet y a tout de suite vu une opportunité de représenter l'image d'un organisme dont l'activité de financement serait un tour cycliste. L'idée était lancée.

Michel Lemire, qui travaille dans le textile, a accroché sur la dimension 3D de l'artiste et lui a même proposé de s'asseoir afin de travailler sur un projet commun de panneaux acoustiques.

Une autre artiste, Josée Bissonnette, proposait de visiter les entreprises afin de donner des ateliers de création aux employés, en utilisant des matériaux destinés au recyclage.

Enthousiastes à l'idée proposée, certains panélistes étaient prêts à signer un contrat avec elle sur-le-champ.

Les citoyens qui souhaitent découvrir Les Essais peuvent le faire d'ici le 24 janvier, à la galerie du Café centre d'art.