Réfugiés: McCallum espère les premiers vols nolisés dans une semaine

Publié le 30 novembre 2015

Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum.

IMMIGRATION. Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté espère voir les premiers avions nolisés transportant des réfugiés syriens se poser au Canada la semaine prochaine.

En conférence téléphonique, lundi, John McCallum (photo) n'a pas voulu avancer de date précise, disant que le premier de ces vols nolisés pourrait «possiblement» arriver dans une semaine.

Le gouvernement prévoit que le premier appareil à se poser en serait un des forces aériennes du Canada, et les suivants des vols commerciaux, a-t-il spécifié.

De retour d'une visite éclair en Jordanie, il s'est dit confiant de pouvoir respecter le nouvel engagement libéral, qui est d'accueillir 10 000 réfugiés syriens d'ici la fin de l'année.

Les candidats à l'immigration au Canada ne se bousculaient pas au portillon au nouveau centre pour le traitement des réfugiés à Amman, dimanche, mais cela n'a pas semblé inquiéter M. McCallum.

L'objectif est de traiter 500 demandes par jour dans ce centre, que le ministre a visité en compagnie de ses collègues à la Défense, Harjit Sajjan, et à la Santé, Jane Philpott.

L’Ontario prête à recevoir 4000 réfugiés

Le ministre de la Santé de l’Ontario dit que sa province est prête à recevoir 4000 des 10 000 réfugiés syriens qui devraient arriver au Canada d’ici la fin de l’année.

Puisque l’Ontario représente environ 40% de la population canadienne, elle est préparée à recevoir la même proportion de réfugiés, a précisé Eric Hoskins.

Au final, la province accueillerait 10 000 des 25 000 réfugiés que souhaite recevoir le gouvernement dans les prochains mois.

Étant donné que le gouvernement Trudeau a repoussé l’échéance pour réinstaller 25 000 réfugiés au pays de la fin de cette année à la fin du mois de février, l’Ontario n’aura peut-être pas besoin d’autant de ressources que prévu, a noté M. Hoskins.

La Presse Canadienne

En manchette

Plus de 1300 coureurs attendus sur les berges du Saint-Laurent

ÉVÉNEMENT. La magie de courir le long du fleuve Saint-Laurent attire les coureurs de tout genre et le 3e édition du 30 km des rives de Boucherville devrait le prouver une fois de plus, avec plus de 130 coureurs attendus le 4 septembre, au milieu du week-end de la fête du Travail.

Réfugiés: McCallum espère les premiers vols nolisés dans une semaine

Publié le 30 novembre 2015

Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum.


IMMIGRATION. Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté espère voir les premiers avions nolisés transportant des réfugiés syriens se poser au Canada la semaine prochaine.

En conférence téléphonique, lundi, John McCallum (photo) n'a pas voulu avancer de date précise, disant que le premier de ces vols nolisés pourrait «possiblement» arriver dans une semaine.

Le gouvernement prévoit que le premier appareil à se poser en serait un des forces aériennes du Canada, et les suivants des vols commerciaux, a-t-il spécifié.

De retour d'une visite éclair en Jordanie, il s'est dit confiant de pouvoir respecter le nouvel engagement libéral, qui est d'accueillir 10 000 réfugiés syriens d'ici la fin de l'année.

Les candidats à l'immigration au Canada ne se bousculaient pas au portillon au nouveau centre pour le traitement des réfugiés à Amman, dimanche, mais cela n'a pas semblé inquiéter M. McCallum.

L'objectif est de traiter 500 demandes par jour dans ce centre, que le ministre a visité en compagnie de ses collègues à la Défense, Harjit Sajjan, et à la Santé, Jane Philpott.

L’Ontario prête à recevoir 4000 réfugiés

Le ministre de la Santé de l’Ontario dit que sa province est prête à recevoir 4000 des 10 000 réfugiés syriens qui devraient arriver au Canada d’ici la fin de l’année.

Puisque l’Ontario représente environ 40% de la population canadienne, elle est préparée à recevoir la même proportion de réfugiés, a précisé Eric Hoskins.

Au final, la province accueillerait 10 000 des 25 000 réfugiés que souhaite recevoir le gouvernement dans les prochains mois.

Étant donné que le gouvernement Trudeau a repoussé l’échéance pour réinstaller 25 000 réfugiés au pays de la fin de cette année à la fin du mois de février, l’Ontario n’aura peut-être pas besoin d’autant de ressources que prévu, a noté M. Hoskins.

La Presse Canadienne